Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 17:35

48 h au Honduras. Ici, je respecte définitivement mon rythme. Le rythme est très lent, comme dans la plupart des pays « en développement ». La première journée j’ai visité… les centres d’achats! Les gens avec moi devaient acheter des choses qui se trouvent moins facilement dans notre petite ville. Puis on est entrés très tôt à l’hôtel où nous logions, car ici, une fois la nuit tombée, il ne se passe pas grand chose même si San Marcos n’est pas un endroit très dangereux, du moins comparé à Tegucigalpa ou d’autres villes plus grandes.

 

La deuxième journée, j’ai aidé des amies à emménager dans leur nouveau chez-soi et j’ai moi-même emménagé chez une abuela qui prend aussi soin de son petit-fils de douze ans. Il y a une autre canadienne qui vit au même endroit, mais je ne l’ai pas encore rencontrée, car elle est dans sa semaine de mi-stage, donc elle est en voyage quelque part au Honduras. Je vais manger ici deux fois par jour, soit le diner et souper. Pour mes déjeuners, je ne vais manger que des fruits. La nourriture et les choses en général coûtent un peu plus cher qu’où j’étais en Thaïlande. Quoiqu’en 5 ans, les prix ont pu monter là-bas.

 

Je suis donc dans une chambre. La salle de bain me rappelle particulièrement la Thaïlande. Déjà, l’odeur est très similaire. De plus, il n’y a que de l’eau froide, ce qui me rappelle beaucoup de souvenirs (et me fait un peu grimacer pour le moment, mais je vais me ré-adapter). La nourriture est très bonne jusqu’à maintenant. Ils n’utilisent pas beaucoup de légumes pour cuisiner, c’est souvent des produits céréaliers (tortillas) et des « refried beans » ou mélanges de viande avec des trucs ajoutés parfois (une tranche d’avocat, une tranche de fromage, des œufs au déjeuner traditionnel). Apparemment qu’ils sont pas mal friands de sucreries au Honduras, mais où j’habite la dame est diabétique et donc il n’y en a pas. Je ne risque donc pas de trop engraisser le mois que je resterai chez elle, contrairement à ce qu’on m’avait prédit!

 

L’espagnol… j’ai hâte que mon oreille se soit adaptée, parce que j’avoue ne pas tout comprendre ce qu’on me dit. Surtout quand on a des conversations un peu plus poussées au sujet de politique ou de ce que je ferai durant le stage. Mais bon, comme nous sommes trois canadiennes à travailler à la même organisation, on va pouvoir se compléter.

 

Sur ce, je vous embrasse bien fort et je vais aller au marché m’acheter des allumettes pour faire brûler un peu de sauge dans ma chambre, qui sent un peu l’humidité car elle n’était pas utilisée avant mon arrivée.

 

*****

Pour compléter le message préparé tantôt, des petites anecdotes.

 

* Quand je suis retournée la première fois chez la grand-mère où j’habite, je n’étais pas certaine si c’était à elle que je parlais, car elle avait quelque chose sur la tête. J’ai donc dit « je suis la nouvelle qui habite ici » et elle m’a répondu « ben je sais!!! ». Oups!

 

* Je suis allée acheter des choses à une coopérative où je travaillerai. Cela coûtait 60 lempiras (environ 3$), alors j’ai sorti trois billets de 20. Il m’en a remis un en disant « non ». Je me suis dit « ah merde, il faut en plus surveiller de ne pas se faire passer de faux billets! ». Et là j’ai mieux regardé. C’était un 20 canadien. Oups! (l’argent ressemble drôlement au nôtre et les 20 sont de la même couleur!)

 

* En se promenant tantôt avec les copines, on a vu un beau chien et on s’est arrêtées. Puis une copine a vu une fleur par terre et s’est baissée pour la prendre. Le chien s’est sauvé en grognant. Il croyait qu’elle ramassait une pierre! On voit que les chiens sont habitués à leurs amis ici!

 

 

* J’ai vu un trop beau chaton tantôt. J’me suis retenue pour par le ramener!!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Z
J'ai bien aimer lire ces nouvelles de tes premiers jours en Honduras. J'ai hâte de lire plus! :) Z.
Répondre
V
<br /> <br /> Merci Z! :) - Donne-moi de tes nouvelles aussi!<br /> <br /> <br /> <br />