Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 10:26

*Ceci est une exagération d'impressions que me donne le monde latin mais qui n'est en fait que la réalité humaine, qu'au Canada on a en général réussi à contrôler grâce aux syndicats et à une certaine ouverture à la critique. Mais il reste au fond de chacun de nous ce bonhomme. Ce bonhomme narcissique qui manque d'empathie. Ce bonhomme dont l'égo est fragile et donc bien important. Ce bonhomme qui au fond souffre de ne pas se respecter soi-même. Il n'est pas exactement le méchant. Parce que la personne en-dessous de lui est un autre bonhomme. Parce qu'il a aussi son bonhomme humain à l'intérieur. J'pense pas que c'est en essayant de l'abattre que le monde sera meilleur. J'pense qu'il faut surtout lui donner un miroir et lui montrer ce qu'il y a en-dedans de tout être humain. Pour qu'il voie qu'il n'est pas victime de cet autre bonhomme en-dessous, ou celui au-dessus, ou celui à côté. Pour qu'il voie qu'il peut se connecter à cet autre bonhomme. Pour qu'il voie qu'il peut ouvrir son coeur sans se le faire trancher. J'en ai fait une caricature et je ne veux pas qu'elle soit imputée au monde latin, parce qu'on la connait tous. Et je ne fais pas exception.

 

Et si le bonhomme à qui il faut donner un miroir et un pont vers les autres était nous-mêmes?

 

***

 

Tu dois te plier quand je passe. Oublie tes pensées, elles ne font que te mêler. Obéis-moi, remercie-moi, baise-moi la main, ou le derrière. Je suis ton boss.

 

Je suis ton bossss, ce qui veut dire que tu m'appartiens. Ça doit se voir sur ton échine courbée. Peu importe si j'ai raison ou non, je ne veux pas que tu ouvres la bouche. Mon jugement est tombé, et c'est le mot dernier. C'est comme ça. Pas facile la vie, hein? Ah, gigotte comme tu veux, pas grave, ma hauteur me donne raison. Ne regarde pas les mains qui m'ont été tendues hier. Ne regarde pas les morceaux de gens sous ma semelle. Ne fais que te rappeler que je mérite cette place sur un muage. Parce que j'ai souffert (ça fait mal au coeur l'odeur du sang). Parce que j'ai travaillé (j'ai oublié mon coeur, mes besoins, mon yin). Ah pis fuck dis-toi juste que ma présence un mètre au-dessus de toi est une fatalité, presque divine. Il faut que tu m'écoutes, un point c'est toute.

 

Ah pis penses pas que je suis un monstre. C'est ça la vie. Il faut souffrir pour être belle comme on dit. Prends ta croix, et porte-la fièrement, comme tout le monde. Ça ferait moins mal si les liens étaient plus lousses? Nan, ça te vaudrait un coussin de moins au paradis, ou une vierge. Non, j'te dis, fais une belle place à ta croix dans ton lit. Plus tu en prends soin, mieux le monde se porte. Ce serait tellement plate un monde où y'a pas la possibilité de monter sur l'échafaud. En-tout-cas, c'est comme ça que j'le vois. Et j'suis ton boss.

 

Ah oui, j'en ai des doutes. Mais ils me mettent mal à l'aise. Ils font mal à mon orgueil. Et puis mon voisin sur son trône il hésite pas. Comme il est beau. Pourquoi moi j'ai ces doutes? C'est mon trop grand coeur. Maudit que j'suis faible. Une vraie fillette. Mais non. Je vais lui prouver à mon voisin de trône. Je vais couper des têtes, il verra à quel point je vois la vie en rouge. Ouf, on a failli voir que je n'étais pas psychopathe. Quelle honte!

 

En fait moi j'suis comme un robin des bois, un beau rebelle. Y'en a qui voudraient mettre des règles au-dessus de ma tête. Mais moi je fais les choses à ma façon, et ma façon est la bonne. J'ai raison, c'est écrit quelque part. Si j'hésite, parti mon pouvoir. On me verra tout nu, normal, tout petit. Faut pas laisser partir mon armée. Ah mais moi j'suis différent. J'suis rebelle. 

 

Qu'est-ce que tu me dis de ta petite voix insignifiante et irrespectueuse? Ah et arrête de respirer aussi fort, tu m'énerves, et moi j'ai raison. Tu me dis que toi aussi, tu as un enfant rebelle à l'intérieur? Ta gueule! Tu n'as que de l'incompétence à partager. Tu es laid, con, gros, stupide, une insulte à mes yeux. Ah! Bon, ton dos est un peu plus rond. Maintenant j't'écoute, petite chose. Oh, avant, va donc me chercher de l'eau. Ah merci, mais j'ai changé d'idée. J'aimerais un coke. Remarque bien que j'ai dit merci, dans ma grandeur d'âme. Bon, oui? Tu rêves à une vie meilleure? Quel ingrat. Mais quel ingrat. Te prends-tu pour dieu? Porte ta croix. T'es chanceux, je te donne la chance d'avoir une meilleure place au ciel. Tu ne veux pas travailler avec moi? T'es comme un saumon qui remonte la rivière. Ça me répugne. Comment oses-tu te regarder dans le miroir? Moi je veux que tu bkvidehfcfekjf. Tu ne m'entends pas? C'est parce que tu es ingrat et que tu n'es pas à l'écoute, sinon tu saurais. En penchant un peu plus ton corps, tu m'entendrais mieux, garanti. Ou tu me sentirais. En-tout-cas, tu me montres là que j'ai raison d'avoir installé ta guillotine. C'est clair. Tu ne veux pas collaborer, après que je t'aie expliqué plusieurs fois. jiyhfcegu. mehufvhod. nedfhuowehfi.

 

Non mais crisse. J'espère qu'au moins en partant tu me feras un cadeau. Déjà, me remercier ce serait la moindre des choses. Mais comment peux-tu encore me demander du pain? Je ne t'ai pas encore coupé la tête assez de fois. Tiens, tiens, tiens. Vas-tu arrêter d'essayer de garder ta tête hors de l'eau? Comment peut-elle encore nager, ça me dépasse. C'est tellement pas naturel ta réaction. Pourquoi tu te débats? Pourquoi tu ne m'écoutes pas? Pourquoi tu ne collabores pas? Tu dois être quelqu'un de bien méchant.

 

Moi je suis beau. Je suis un rebelle, parce que personne ne peut m'en imposer. Je n'écoute personne. Je suis plus fort et j'ai raison. Vous avez des pensées? Vous avez des émotions? Vous réagissez? Vous me dégoûtez. Vous êtes faibles. Moi pas. Et puis je ne veux pas vous entendre, la la la. Moi je suis un humain normal et bon. C'est tout vous autres, ma gang de pas fins qui ne collaborez pas. Estie que vous m'faites chier. Vous ne savez donc pas? J'ai raison. Un point c'est tout. 

Partager cet article
Repost0

commentaires