Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 06:41

J'ai manqué à ma tâche cette semaine. Ce soir, je vous donne une tonne de liens vers des articles, vidéos et photos. On pourra peut-être jaser après.

 

http://www.youtube.com/watch?v=uAoxKP_f7NU

http://www.journaldemontreal.com/actualite/education

http://www.cyberpresse.ca/le-droit/actualites/education/201204/20/01-4517362-uqo-la-demission-du-recteur-reclamee.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_actualites_98069_section_POS1

http://www.cyberpresse.ca/photos/le-droit/201204/19/12-7481-poivre-de-cayenne-et-coups-de-matraque-a-luqo.php#492853-policiers-manifestants-affrontes-universite-quebec

http://www.journallarevue.com/Actualit%C3%A9s/Politique/2012-04-18/article-2958450/Cest-totalement-inadmissible-Maryse-Gaudreault/1

http://www.newswire.ca/fr/story/959105/salon-du-plan-nord-cap-sur-le-mepris

http://www.twitlonger.com/show/h2jjig

http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/2012/04/20/jean-charest-trouve-le-moyen-de-trouver-ca-drole/

http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/monsieur-le-premier-ministre-arretez-les-matraques/12469/

http://www.iedm.org/files/lepoint0312_fr.pdf

http://quebec.huffingtonpost.ca/lise-ravary/pour-la-hausse_b_1371566.html?ref=fb&src=sp&comm_ref=false#s806335&title=La_manif_en

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2012/CBOF/0012d491_20120420_094347.asx

http://rt.com/news/montreal-police-protesters-rally-608/

http://vimeo.com/40694213

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.3436854594658.2148132.1069283305&type=1

http://www.youtube.com/watch?v=C0Gm4_cix8w&feature=share

http://www.radio-canada.ca/emissions/24_heures_en_60_minutes/2011-2012/

http://www.youtube.com/ watch?v=dtxaVncY1oM

http://blogues.cyberpresse.ca/lortie/2012/04/20/ou-est-ma-societe/

http://www.operation1625.com/ index_fr.php

http://www.radio-canada.ca/emissions/le_monde_selon_mathieu/2011-2012/archives.asp?date=2012-04-19

http://bit.ly/JTYHHj

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_%C3%A9tudiante_qu%C3%A9b%C3%A9coise_de_2012

https://www.facebook.com/ video/ video.php?v=10150661547047203

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151524117225062&set=a.10151524114935062.827942.666270061&type=1&theater

http://gsacarleton.ca/index.php/section/332

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151501620850616&set=oa.222578477841982&type=1&theater

http://tvanouvelles.ca/lcn/montopo/photo/archives/2012/04/20120420-144551.html

http://sylvainbd.blogspot.ca/2012/04/ma-semaine-dinjonction.html

http://www.cyberpresse.ca/debats/votre-opinion/201204/20/01-4517378-nous-nous-sommes-trompes.php

http://youtu.be/ThFWrgnHVhc

 

Textes - témoignages:

 

«Adèle Laplante
Aujourd’hui, j’ai assisté, je crois, bien à la manif la plus violente du mouvement étudiant. Aujourd’hui, j’ai vu des gens se faire matraqué sur la tête et revenir avec celle-ci pleine de sang. Aujourd’hui, j’ai vu un bébé se faire poivré. Aujourd’hui j’ai assisté à un désastre. J’ai pleuré sans relâche devant cette folie et je me suis quand même fait gazer à mainte reprise. On ne nous écoute pas, jamais. Sans fait 10 semaines… 10 semaine qu’on reste pacifique, à quoi il faut s’attendre? En temps normal je crie aux autres de rester pacifiques, mais aujourd’hui, je ne peux même pas exprimer la profondeur de ma déception et de mon désespoir. Je ne peux pas croire que nous en sommes rendus à ce point. On nous matraque parceque’on s’exprime. Moi qui croyais qu’un premier ministre était la pour leader une nation… Je pense qu’aujourd’hui le Québec n’avait pas de premier ministre, celui-ci faisait du mépris humoristique alors que nous suffoquions à travers l’émeute. Alors écoute ton peuple Charest à la place de lui craché dessus. C’est inconcevable. Attention, ça va finir par exploser.»

 

***

 

D'une étudiante en gestion de projet (à son groupe): 

"Je suis désolée d’intervenir en classe et de prendre quelques minutes de votre temps pour exprimer ce que je crois important. Je vais lire le message que j’ai écris, pour éviter de m’éloigner du sujet de mon intervention. 

Tout d’abord, j’aimerais rappeler que tous les étudiants de l’UQO sont encore en grève et ce, jusqu’à vendredi, jour du prochain vote. 

Par ailleurs, je veux exprimer mon désaccord avec les étudiants qui ont fait une demande d’injonction devant la Cour supérieure du Québec, il y en a peut-être dans cette classe. Je pense qu’ils ont eu tort d’emprunter cette voie. Car La hausse des frais de scolarité est un sujet politique et c’est en assemblées générales que nous devrions en débattre. 

En demandant une injonction, ils ont engendré et encouragent une situation de conflit au sein de l’université. Ils essaient de faire dérailler le débat en dressant les étudiants les uns contre les autres, en les encourageant à devenir briseur de grève parfois malgré eux, et en mettant les profs et chargés de cours dans des situations très tendues. 

Je ne comprends pas pourquoi ces personnes, dont la position est légitime dans le cadre d’un débat démocratique, n’ont pas mobilisé les étudiants pour qu’ils viennent voter, si le sujet leur tient à cœur. Elles en ont la possibilité chaque semaine. 

Je ne comprends pas non plus pourquoi elles ne respectent pas les décisions prises en AGS, alors que les étudiants soutenant la grève respecteraient un retour en classe si une majorité votait en défaveur de la grève en cette même AGS. 

• Ces étudiants, et les juges qui ont avalisé leur demande, sont-ils si déconnectés de la réalité qu’ils pensaient que les cours reprendraient dans le calme? 
• Ou était-ce leur stratégie afin de tenter de diviser et de museler le mouvement étudiant? 
• Sont-ils heureux de savoir que profs, étudiants et membres du public se font arrêter par l’escouade anti-émeute sur le parking de l’université? 
• S’en réjouissent-ils? 
• Se sentent-ils plus en sécurité maintenant que la police se promène dans l’école et expulse tous ceux qui portent un carré rouge ou des vêtements rouges? 
• Sont-ils toujours aussi convaincus d’avoir emprunté la bonne voie? 

Cette injonction a pour effet d’enfermer les étudiants (ceux qui sont pour et ceux qui sont contre la grève) dans leurs tranchées respectives et d’envenimer une situation déjà tendue. 

Je trouve déplorable ce bâillonnement par la cour, tout comme je trouve déplorable qu’une grande majorité des étudiants du pavillon Lucien-Brault se sentent si peu interpelés par un débat qui, réellement, en est un de société. Nous sommes pourtant tous membres de cette société. 
Finalement, je trouve déplorable d’être pénalisée parce que je crois nécessaire une éducation accessible à tous, et de ne pouvoir entrer dans cette institution, pourtant publique, si je porte mon carré rouge. 

En terminant, et au risque de me répéter, j’aimerais rappeler que nous sommes toujours en grève. Et c’est avec conviction qu’aujourd’hui encore je la soutiens. Merci."

 

***

 

Samuel Dubuc-Mageau:

Sérieusement, je suis écœuré de la désinformation et des opinions qui ne tiennent pas debout. Le recteur nous a traité aujourd'hui de brutes et de vandales. A-t-il prêté le moindrement attention à ce qui s'est passé ces quatre derniers jours? Notre mouvement est pacifique; si pacifique que rien n'a été brisé à l'intérieur du Pavillon Alexandre-Taché alors que nous l'occupions lundi. Si pacifique que nous n'avons bousculé aucun policier mardi lorsqu'ils ont décidé d'entrer dans NOTRE école pour arrêter l'un de NOS professeurs et qu'ils ont bloqué l'accès à NOS pavillons si nous affichions NOS couleurs. Si pacifique qu'aucun élève n'a essayé de s'enfuir lorsque l'escouade anti-émeute nous a encerclé mercredi pour nous arrêter un par un (dois-je rappeler que la technique de l'arrestation par boîte a été illégalisée en Ontario?). Si pacifique que nous nous sommes promenés dans les rues de Hull et Gatineau en montrant nos signes de paix aujourd'hui? Que nous n'avons pas tout saccagé lorsque nos camarades se sont fait violentés par les forces policières? Que nous n'avons pas chercher la confrontation lorsque l'escouade anti-émeute nous poursuivait à chaque coin de rue? Que nous avons dansé avec joie devant les murs des forces policières alors qu'ils nous pointaient avec leurs matraques? Que certains d'entre nous se sont retirer du conflit lorsqu'un jeune homme s'opposant à nos convictions s'est dirigé vers nous et a commencé à nous insulter pour ce que l'on faisait à Brault? Qu'encore une fois nous n'avons pas embarqué dans le jeux des étudiants ''verts'' lorsqu'ils riaient des blessés dans nos rangs?

 

Qu'est-ce qu'ils ne comprennent pas? Leurs parents ont-ils oubliés de leur donner une conscience sociale lorsqu'ils leur ont payé leur propre automobile et leurs cours à l'université? En fait, non. Je ne m'avancerai même pas dans ces préjugés haineux. Je ne m'abaisserai pas à leur niveau...

 

J'aimerais tant leur faire ouvrir les yeux; qu'ils réalisent que nous nous battons pour un monde meilleur; que nous nous battons pour l'avenir. J'espère que les jeunes se souviendront de nos chants lorsque nous sommes passés en face de St-Jean Bosco en criant que c'était pour eux que nous nous battions. J'espère que Gatineau et Hull en entier se souviendront de notre belle humeur, de nos cris, de nos chants, de nos pleurs. Et pourtant, encore aujourd'hui, tout ce qu'on entend dans les médias est le fait que certains étudiants ont brisés certaines choses dans le Pavillon Brault, que les polices ont été FORCÉ d'intervenir (même si notre mouvement est extrêmement pacifique), que nous sommes une bande de violents et d'intimidateurs. Pourquoi!? Est-ce le gouvernement qui œuvre ainsi? Est-ce la société elle-même? Qu'est-ce qui est advenu de notre société?

 

Parlant de société, je voudrais inviter Monsieur Jean Charest, Madame Line Beauchamp, Madame Maryse Gaudreault, Monsieur Jean Vaillancourt, ainsi que tous citoyens du Québec à penser pour un moment à ce qui fait qu'un québécois est un québécois; ce qui fait que le Québec est le Québec. Nous sommes un peuple fort et fier. Un peuple où règne le respect, l'équité, la justice sociale, la dignité, la démocratie. Nous nous disons être la province la plus sociale et la plus démocratique de notre pays. Alors pourquoi 53 personnes pourraient renverser ce que plus de 500 avaient décidés? Pourquoi utiliser les forces policières pour intimider un mouvement étudiant qui ne prône que des valeurs pacifiques? Pourquoi envoyer l'escouade anti-émeute alors qu'il est certain que ça ne peut causer que des tensions et du conflit avec les forces de la loi et de l'ordre?

 

Aujourd'hui, j'ai vu trois policiers verser des larmes suite à un conflit où ils se sont vus forcé de violenter des étudiants à coups de matraques. J'ai vu des centaines de citoyens nous supporter du toit de leur maison, de leur balcon, sur les trottoirs, ou marchant avec nous. J'ai vu des enfants brandir leurs petits poings en nous regardant comme des héros des temps modernes. J'ai vu des professeurs nous applaudir et la fierté qui brillait dans leurs yeux. J'ai vu des étudiants rire, danser, crier, pleurer. Mais est-ce que cela a été reporté dans les médias? Est-ce que ce sont les mots qui sortent de la bouche des plus grands dirigeants de notre nation? Malheureusement non.

 

Alors je n'ai qu'une chose à dire à Monsieur Jean Charest, à Madame Line Beauchamp, à Madame Maryse Gaudreault, à Monsieur Jean Vaillancourt, ainsi qu'à tous et chacun...

 

À qui l'UQO? En temps que peuple fort et fier et démocratique... À NOUS L'UQO!

Partager cet article
Repost0

commentaires